Ituri : plus de 30 000 déplacés à la suite des opérations militaires et exactions de la CODECO à Djugu

Environ trente mille personnes déplacées internes ont fui, en l’espace de deux semaines, les opérations militaires et les exactions de miliciens de la CODECO dans la région de Kobu, Bambou, Beliba, Tolo et Nyapala dans le territoire de Djugu, en Ituri. Selon la société civile locale, ces déplacés vivent dans des conditions difficiles. Cette structure citoyenne redoute des cas de mortalité dans les différents sites où sont hébergés ces sinistrés. L'armée déclare qu'elle est en train de sécuriser la zone en vue du retour de la population.  

La société civile indique que c’est depuis vendredi dernier que l’armée a lancé une offensive contre les miliciens de la CODECO, qui avaient érigé plusieurs barrières sur le tronçon Iga Barriere-Mongwalu. Ces affrontements ont entraîné le déplacement des habitants dans la zone de combats : Kobu et sa périphérie notamment Sangi, Tchuja, Petsi à environ 50 kilomètres au nord de Bunia. 

D’autres déplacés ont fui les exactions du groupe armé CODECO dans une dizaine de villages dont Nyapala, Beliba, Risasi, Tolo, précise la même source. La plupart de ces déplacés ont trouvé refuge dans les localités de Nyangaray, Lipri, Bambou et Nyarada. 

Ils sont composés essentiellement de femmes, des enfants et de vieillards. Certains passent la nuit à la belle étoile sous des tentes de fortune. D’autres déplacés sont installés dans des familles d’accueil. 

Selon la société civile locale, 73 enfants manifestent des symptômes de malnutrition et d’autres présentent des signes de maladie telle que l’anémie due à l’insécurité alimentaire. 

De son côté, l’armée affirme être à la poursuite de l’ennemi en vue du nettoyage de la zone pour permettre à cette population de retourner dans son milieu en toute quiétude. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner