COVID-19 à Bukavu : la police disperse des fêtards pour non-respect des mesures barrières

Un vent de panique et des bousculades ont été constatés dans la soirée du jeudi 5 août dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu. La police est intervenue pour mettre fin à plusieurs cérémonies festives dans des salles de fête, qui enfreignent les mesures liées au COVID-19 dans la ville. Selon ces mesures, tout rassemblement ou fête ne peut excéder vingt personnes.   

Selon le président de la société civile urbaine, Jackson Kalimba, les éléments de la police ont débarqué à 20 heures dans un immeuble, qui a trois salles de fêtes réparties sur trois étages sur l’artère principale de Bukavu. 

Selon lui, agents de l'ordre ont commencé par conscientiser les fêtards sur les nouvelles mesures tout en leur demandant d’évacuer la salle. Ne devraient rester sur place que vingt personnes conformément aux mesures édictées par l’autorité de l’exécutif provincial.  

  

Les fêtards ont refusé d’obtempérer aux instructions de la police. Chose qui, poursuit la même source, a occasionné leur évacuation manu militari. 

  

Jackson Kalimba condamne ce « comportement incivique de certains compatriotes », qui défient les autorités dans leurs efforts de lutter contre la troisième vague de Coronavirus à Bukavu. 

En outre, cette structure citoyenne demande à la police de continuer à faire respecter les mesures barrières, mais dans le respect des droits de l’homme 

Le gouverneur de la province du Sud-Kivu, Theo Ngwabidje Kasi, a, au cours d’un point de presse le mardi 3 août, durci les mesures pour limiter la propagation de cette pandémie dans la province.  Désormais les récalcitrants vont devoir payer les amendes. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner