Grève des infirmiers : les hôpitaux de Mbandaka en difficultés

Plusieurs hôpitaux publics de Mbandaka sont paralysés depuis le lancement du mot d’ordre de la grève des infirmiers, la semaine dernière. Les infirmiers et autres agents administratifs ont séché les services. Selon des malades, seuls les médecins sont présents. Mais ils ne parviennent pas à assurer une bonne prise en charge des malades. 

A l’hôpital général de référence de Wangata, la salle de réception est calme. « Un silence de cimetière. Aucun agent, même pour l’entretien journalier. Les couloirs sont fluides », déplore un malade. 

Un peu plus loin, on sait apercevoir à peine quelques malades hospitalisés qui ne savent pas où aller. Ils sont entassés dans deux salles d’urgence. 

Dans la salle de pédiatrie, une des parents internés avec leurs enfants s’inquiète : 

« Je suis là depuis deux semaines avec mon enfant qui fait la méningite. Les médecins font trop de manœuvres pour donner des soins ; alors que les infirmiers administraient les soins matin, midi, soir. Que le gouvernement s’occupe des infirmiers qui font un bon travail. Nous risquons tous la mort, nous et nos enfants ».              

Pour le médecin directeur de cet hôpital, Tyty Bwana, les médecins sont présents. Mais, selon lui, leur rôle est de s’occuper de la maladie et les infirmiers du malade. Il affirme que cette absence des infirmiers a déjà causé des décès. 

Certains infirmiers, agents administratifs et ouvriers, qui viennent suivre l’évolution de la grève, campent sous un arbre devant l’hôpital. Ils ne jurent que par la solution à leurs revendications. 

A l’unanimité, les Mbandakais interrogés demandent au gouvernement d’être équitable et de donner satisfaction aux revendications des grévistes, afin d’éviter le pire en cette période de crise sanitaire liée à la COVID-19. 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner