Évaluation état de siège : Rose Mutombo attendu de nouveau mercredi 11 août à l’Assemblée nationale

La ministre de la Justice, Rose Mutombo, devra de nouveau se présenter, mercredi 11 août, à l’Assemblée nationale, pour répondre aux questions des députés sur l’évaluation de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. « Nous avons été à la commission, nous avons entendu les différentes préoccupations soulevées par les députés, nous allons revenir dans 48 heures pour donner nos réponses », a-t-elle affirmé à la sortie de l’audience du lundi 9 août. 

La patronne de la justice congolaise a été auditionnée par la Commission Défense et Sécurité de l’Assemblée nationale, afin d’évaluer la situation dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, sous état de siège. 

Le député Bertin Mobonzi, président de la commission Défense et Sécurité de la Chambre basse du Parlement, a indiqué qu’au cours de cette deuxième rencontre, après celle avec le ministre de la Défense la semaine dernière, les élus nationaux ont posé toutes les questions possibles pour l’évaluation à mi-parcours de l’état de siège. 

« C’est la deuxième rencontre depuis que nous avons commencé avec la série d’auditions des membres du gouvernement pour que nous puissions ensemble procéder à l’évaluation mi-parcours de l’état de siège et aujourd’hui nous avons été avec madame le ministre de la justice. Tout s’est bien passé », a-t-il assuré. 

Pour l’élu de l’Union pour la nation congolaise (UNC), cette démarche permet à tous les députés de comprendre l’état de siège et d’aider le gouvernement à atteindre les objectifs attendus. 

« Nous retenons que c’est une démarche qui nous permet de comprendre, de voir clair, mais aussi de soulever, pour certains députés, des questions assez pertinentes qui pourront certainement servir les membres du gouvernement pour essayer de recadrer les choses et améliorer pour que l’état de siège puisse produire les effets que nous attendons. Le Chef de l’état attend la paix, mais aussi la sécurité à l’est de la république », a-t-il poursuivi. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner