Fabrice Puela : « Il n’y aura pas Etat de droit sans respect des droits de l’homme »

Les Nations Unies et la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH) ont publié la semaine dernière des rapports indiquant une diminution du nombre de violations de droit de l’homme en République démocratique du Congo au premier semestre de l’année 2021 « Il n’y aura pas État de droit sans respect des droits de l’homme », a déclaré le ministre des Droits humains, Fabrice Puela. 

Selon lui, ces rapports loin d’être un soulagement mais c’est une interpellation pour les inviter à continuer dans l’action. 

« Ce rapport n’est pas un fait du hasard, c’est la suite de l’activisme que nous mettons dans l’amélioration des droits de l’homme » a-t-il soutenu. 

Concernant la question du phénomène dénommé « Kuluna », le ministre Puela précise que ce phénomène est très nocif qu’il faut combattre. Cependant, il fustige la méthode utilisée pour l’évacuation de ces délinquants vers Kaniama Kasese. 

Invité de Radio Okapi ce vendredi 13 août, Fabrice Puela s’explique dans cet entretien avec JR Lungembo.

/sites/default/files/2021-08/kiniinvitepuela.mp3 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner