Kalemie : au moins dix suspects placés en détention provisoire à la Brigade des FARDC après l’opération de bouclage

Au moins dix suspects ont été placés le week-end dernier en détention provisoire à la Brigade des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), lors d’une opération de boucage militaire à Kalemie dans la province du Tanganyika. 

En effet, une bande des voleurs non identifiés a visité la nuit de vendredi 20 août dernier, quinze maisons du quartier Moni de la cité de Sinfo sur la rive droite de la rivière Lukuga dans la ville de Kalemie. Les biens des maisons ont dû être emportés au cours de cette attaque. Tous les services de sécurité ont participé à ce bouclage. 

« Il y a eu au moins 15 maisons visitées par les bandits. A l’issue de cette visite de la population, le commandant en place, le général Mwima Dieudonné, a proposé un bouclage qui a donné quand même des effets positifs. Parce qu’il y a eu certains effets militaires qui étaient saisis dans des maisons et on a arrêté aussi certaines personnes», a expliqué le porte-parole des FARDC au Tanganyika, le capitaine Kalume Fazili Moise Carlos 

 Il dresse le bilan de l’opération menée : 

«  On a trouvé des gens avec des bérets militaires, avec une tenue militaire.  Ces gens étaient arrêtés ; ils sont pour le moment à la Brigade. Aucune arme. Ils viennent de prouver encore une fois qu‘ils utilisent la nuit les armes ». 

Il affirme par ailleurs que les enquêtes continuent avec l’Auditorat militaire. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner