Kinshasa : le Centre national pour aveugles de Mont-Ngafula à l'abandon

 

Le Centre national pour aveugles de Mont-Ngafula à Kinshasa, se trouve dans un état d’abandon. Cet établissement avait été initie pour l’Afrique centrale en 1972 par la regrettée première dame Marie Antoinette Mobutu. Le centre hospitalier, le dortoir et les salles de classe de la maternelle, primaire et secondaire maquent de tout. 

Jean Mulumba wa Mulumba, coordonnateur de ce Centre, lui-même non voyant, demande au Président de la République et au Premier ministre de les aider. 

« Nous avons mal terminé l’année, avant la prochaine rentrée scolaire, qu’on nous paye à titre exceptionnel. Nous apprenons qu’on a dilapidé des millions de dollars américains. C’est comme si nous étions des étrangers, même les étrangers sont les plus heureux que nous nous », se plaint-il. 

Au regard des difficultés que traversent ce centre, celui-ci a bénéficié le week-end dernier, d'un don des vivres et non vivres, du couple Rubins Mikindo, ministre honoraire des hydrocarbures.  

Rubins Mikindo promet de mener un plaidoyer aux près des décideurs en vue de réhabiliter ce centre : « Le rôle que je vais jouer étant voisin de cette école est de sensibiliser les décideurs afin de prendre au sérieux ce problème. Ça va nous permettre de mettre fin à la mendicité sur la route. Nous sommes en train d’échanger avec la coordination pour voir comment éradiquer ce phénomène ». 

L’événement a eu pour point d’orgue, cette interpellation des jeunes aveugles. 

« A vous chères autorités, pourquoi me considérer comme un objet de moquerie, de critique et de mépris. Vous me marginaliser oubliant que nous sommes tous crées à l’image de Dieu. A vous chers parents, pourquoi regrettez-vous de m’avoir eu, vous me considérez comme un sorcier et vous oubliez que nous sommes tous crées à l’image de Dieu », ajoute-t-il. 

Le Centre national pour Aveugles de Mont-Ngafula est placé sous la double tutelle des Affaires sociales et du ministère de l'enseignement primaire, secondaire et technique (EPST). 

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner