Butembo : la police arrête 2 braconniers avec l’ivoire


Deux présumés braconniers ont été présentés au public lundi 6 septembre par la police. Ces derniers étaient arrêtés à Butembo le week-end dernier avec une quantité importante d’ivoire, a indiqué le commissaire supérieur principal, Polo Ngoma, commandant intérimaire de la Police nationale congolaise (PNC)/Butembo.

Le commandant Polo Ngoma ajoute que les enquêtes se poursuivent en vue de démanteler tout le réseau de ces braconniers, destructeurs de la faune au niveau du parc national des Virunga :

« Ce sont eux qui sont en train de détruire la faune de notre République, le patrimoine national. Ce sont eux aussi qui s’attaque aux FARDC. Tantôt ils sont braconniers, tantôt ils sont rebelles. Ils n’aiment pas leur pays parce qu’ils sont des hors la loi. Vous savez que le parc national fait entrer beaucoup d’argent, c’est un patrimoine national mais, eux, sont là pour détruire ; et vous les trouver en brousse, ils vous attaquent comme ennemi. Attraper avec preuve, avec ces ivoires que voici, vous voyez que notre faune est détruite. Ce sont des espèces rares à protéger tels que les éléphants ».

Il a, par ailleurs, déclaré être à la recherche d'autres inciviques pour les mettre hors d'état de nuire :

« Il y a quelques jours, mes services étaient à la recherche. On est tombé sur une information qu’on a exploitée. C’est ainsi que cette information nous a donné ce résultat pour attraper ces hors la loi. Quel manque à gagner pour la République ? Parce que le parc fait entrer beaucoup d’argent à travers les touristes. Les touristes qui viennent ici pour faire entrer dans notre République, eux sont contre. Et plus grave encore. En brousse, s’ils voient seulement les militaires ou les policiers en tenues, ils s’attaquent à ces policiers avec armes. Nous avons arrêté l’un samedi et l’autre le 5 septembre. Nous sommes à la recherche pour démanteler ces réseaux ».  

Ces deux prévenus, a-t-il indiqué, sont déjà transférés à l’auditorat militaire pour instruction de leurs dossiers.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner