Bintou Keita : « L’état de siège est un outil très important de la lutte contre l’insécurité »

« L’état de siège est un outil très important de la lutte contre l’insécurité dans l’Est et notamment dans ces deux provinces [Nord-Kivu et Ituri] », a déclaré jeudi 9 septembre, la Représente spéciale du Secrétaire général de l’ONU, Bintou Keita. A l’issue de sa rencontre des responsables civils et militaires à Beni au Nord-Kivu, elle a souhaité que l’état de siège soit « une opération réussie ».

Pour la réussite de l’Etat de siège, Bintou Keita appelle la société civile et tous les leaders d’opinions à avoir une solidarité avec l’armée et la police.

« Il faut l’acceptation de cet état de siège et dans l’acceptation il y a à la fois le niveau communautaire, il y a le niveau de la société civile et ceux des leaders d’opinion qui font l’opinion et qu’il faut avoir une solidarité avec l’armée et la police qui travaillent dans des conditions extrêmement complexes, extrêmement compliquées et très difficiles », a reconnu Bintou Keita.

La cheffe de la MONUSCO poursuit sa visite à Beni, où elle est arrivée mercredi accompagnée d’une forte délégation du leadership de la Mission onusienne.

Au terme de sa rencontre avec les responsables des organisations de défense des droits de l’homme et de la société civile, la cheffe de la MONUSCO dit avoir écouté leur évaluation de l’état de siège.

« On voulait entendre nous-même l’évaluation que font les autorités militaires, police, société civile, les défenseurs des droits de l’homme. Dans la société civile, on avait tout. Les femmes, les jeunes, les hommes, les confessions religieuses toute religion mis en ensemble, pour les écouter et voir quels sont les éléments sur lesquels on doit travailler encore davantage (…) », a déclaré Bintou Keita.

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, a décrété vendredi 30 avril un état de siège au Nord-Kivu et en Ituri. Cette décision a été prise « au regard de la gravité de la situation dans ces deux provinces conformément à l’article 85 de la constitution ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner