RDC : les états généraux de l'ESU recommandent le système LMD

Les états généraux de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) se sont clôturés mardi 14 septembre à Lubumbashi dans la province du Haut-Katanga. A l’issu des travaux, les participants ont pris plus de trois-cents résolutions et recommandations. 

Les participants ont recommandé notamment « l’instauration du système Licence master et doctorat (LMD) ». Muhindo Zangi, ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, annonce que cette option entre en vigueur dès la prochaine rentrée académique, bien qu’elle nécessite plus des moyens de la part du gouvernement : 

« Nous avons résolu, en tant que gouvernement, de pouvoir augmenter le budget de manière quantitative, mais aussi de rationaliser les ressources propres des établissements. Et ça, c’est important ! Et nous avons dit qu’avec ce que nous avons comme moyens actuels, nous allons amorcer le processus et nous allons continuer à nous améliorer au fur et à mesure que nous avançons avec la réforme ». 

Mais, pour le professeur Kambayi Bwatsha, un des participants, cette notion de LMD doit être bien expliquée pour éviter toute mauvaise interprétation.  

Parmi les autres recommandations, il y a aussi la fermeture des instituts supérieurs et universitaires non viables.  

Le ministre s’est dit déterminé à appliquer cette recommandation. En outre, il a pris l’engagement de mettre en pratique toutes les recommandations qui sont de sa compétence. 

Hors micro, certains professeurs se sont montrés sceptiques quant à la mise en pratique de toutes les résolutions et recommandations issues de ces assises. D’après eux, ce ne sont pas les textes qui manquent mais plutôt une « réelle volonté de les traduire en actes ».  

Toutefois, ils accordent le bénéfice du doute à l’actuel gouvernement, dont ils apprécient déjà les premiers indices. 

Pendant quatre jours, les participants aux états généraux de l’Enseignement supérieur et universitaire se sont planchés sur les « défaillances » dans le système éducatif ainsi que des solutions à y apporter.    

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner