Kongo-Central : la Cour de cassation veut poursuivre le ministre des finances


Dans le réquisitoire envoyé mardi 14 septembre au bureau de l'assemblée provinciale du Kongo-Central dont une copie est parvenue à Radio Okapi, le procureur général près la Cour de cassation, Victor Mumba Mukomo, invite l'organe législatif provincial à autoriser l'instruction judiciaires à charge de Pierre Kabangu, ministre provincial des finances. 

Victor Mumba affirme avoir reçu de l'Inspection générale des finances (IGF) des copies du rapport de contrôle effectué par les inspecteurs des finances au gouvernorat du Kongo-Central, et des procès-verbaux d'audition de quatre autres coaccusés de l'ex- gouverneur Atou Matubuana. 

Selon ce document, il résulte des pièces du dossier que pendant la période allant du 1er janvier 2019 au mois de juin 2021, le ministre provincial Pierre Kabangu Nsalambi, ordonnateur des recettes et des dépenses de la province, s'est érigé en comptable public de fait, en touchant auprès du comptable Willy Mafuala la somme globale de 1.972.540.000 (986 270 USD) francs congolais au motif de frais secret de recherche. 

Et, aucune pièce justificative quant aux dépenses y relatives n’a été produite par l’intéressé. 

La nature de ces faits et la gravité des indices relevés des pièces du dossier requièrent que l'inculpé Pierre Kabangu soit entendu pour donner sa version des faits, poursuit ce réquisitoire. 

Par conséquent, conclut ce document, le procureur général près la Cour de cassation invite l'assemblée provinciale à autoriser l'instruction à charge de Pierre Kabangu et ainsi lui permettre de présenter ses moyens de défense. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner