Haut-Uélé : Félix Tshisekedi appelé à interdire l’exploitation artisanale de l’or par des Chinois à Wamba

La Société civile du Congo du territoire de Wamba (Haut-Uélé) interpelle le Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi et le ministre des Mines pour « faire respecter strictement » les textes légaux de la République, qui interdisent l’exploitation minière artisanale par des étrangers. Dans un communiqué publié vendredi 17 septembre, elle dit s’opposer à l’exploitation artisanale de l’or dans cette entité par des Chinois depuis environ un mois. Cette structure citoyenne explique que l’article 19 bis et 111 du code minier congolais interdisent l’exploitation artisanale des minerais à tous les étrangers.

Pour Patrick Ambaiso, président de cette structure citoyenne, les Chinois sont à Wamba pour exploiter de l’or pour leur propre compte.

« Ce n’est pas pour accompagner les orpailleurs qui sont sur place parce que si tel est le cas on devrait déjà appeler tous ces orpailleurs au niveau de la chefferie pour échanger avec eux. Mais même le chef de chefferie, le chef de groupement et le chef de localité, ne connaissant rien. Le projet passe au-dessus de leurs têtes, ils ne connaissent rien », a affirmé M. Ambaiso.

La société civile dit avoir écrit au ministre des Mines pour le retrait des Chinois du territoire de Wamba.

Cependant, le ministre provincial l’Intérieur, Crispin Alibu, espère le développement de cette entité grâce notamment à l’apport des Chinois.

Il a expliqué que les Chinois disposent des documents officiels des autorités nationales compétentes.

Leur présence à Wamba a pour objectif, notamment d’appuyer les coopératives minières locales, a-t-il ajouté.

« Nous sommes en train de créer de plus en plus des conditions pour permettre aux Congolais de se retrouver en coopératives. Voilà pourquoi les Chinois qui viennent avec du matériel intègrent les coopératives et ils essaient d’accompagner les Congolais et maintenant les gens interprètent comme si les Chinois venaient de travailler d’eux-mêmes pour exploiter de l’or illégalement », a poursuivi M. Alibu.

Lors du Conseil des ministres de vendredi 17 septembre, le Président Félix-Antoine Tshisekedi a déploré les différents scandales d’exploitation illégale des ressources minières.

Il a instruit la ministre des Mines de prendre toutes les dispositions nécessaires pour produire un rapport clair sur cette situation ainsi que des propositions concrètes, assorties des mesures contraignantes pour des cas d’irrégularités avérés.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner