Lubumbashi : l'ONG Justicia réclame la réhabilitation des victimes des viols lors des incidents de la prison de Kasapa

L'organisation de défense des droits de l’homme Justicia Asbl,  basée à Lubumbashi dans le Haut-Katanga, plaide pour que justice soit rendue aux femmes qui ont été  victimes de viol dans la prison de la Kasapa. C’était au mois de septembre 2020, lors d’une tentative d’évasion. 

« Une année déjà depuis que survenaient les émeutes à la prison centrale de la Kasapa, émeutes commanditées de l’intérieur par les détenus eux-mêmes. Pendant trois jours, les prisonniers ont été abandonnés à leur propre triste sort. De ces émeutes, les dégâts humains et matériels importants ont été enregistrés. C’est notamment la mort de plusieurs personnes, le viol de plusieurs dizaines de femmes, l’incendie des bureaux administratifs y compris le dépôt d’alimentation  ainsi que le dispensaire », détaille Timothée Mbuya, président de cette organisation. 

«  Jusqu’à ce jour, aucune enquête sérieuse n’a été menée en dehors d’une audition sommaire commencée par le parquet près le tribunal de grande instance à Lubumbashi  », a-t-il ajouté. 

Timothée Mbuya, déplore notamment l'impunité observée dans cette affaire et appelle le gouvernement à agir : 

« Justicia regrette donc qu’une année après, les victimes ne puissent pas avoir droit à la justice et que les bourreaux continuent à courir les villes. Justicia demande que les mesures soient prises urgemment par le gouvernement national afin d’aider à la reconstitution des dossiers physiques pour permettre de désengorger la prison. Car en ce jour, plusieurs détenus sont en situation d’irrégularité ». 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner