Nord-Kivu : un calme relatif observé dans une partie de Masisi, se réjouit la société civile

La situation sécuritaire est relativement calme dans une grande partie du territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu, a salué la société civile locale, samedi 25 septembre. Dans une déclaration faite à Radio Okapi, son secrétaire général, Telesphore Mitondeke, dit noter la reprise, par l’armée, de quelques villages jadis occupés par les milices locales.

Il cite notamment une partie du groupement Boabo, Banyngu, et Bafuna, qui étaient autrefois occupés par les milices APCLS et Nyatura.

La reddition en masse des combattants de quelques groupes armés a aussi contribué à l’accalmie constatée dans une grande partie de la chefferie de Bashali et dans la commune rurale de Masisi-centre, poursuit M. Mitondeke. Il note que ces redditions ont été effectives après d’intenses moments de sensibilisation menée par les autorités administratives locales.

La société civile recommande à l’armée de maintenir cet élan des opérations, afin d’en finir avec les groupes armés encore actifs dans le territoire de Masisi.

Toutefois, Telesphore Mitondeke signale encore l’activisme de Maachano dans les axes Ufamandu, Nyamaboko, Mianja et dans une partie du groupement Banyungu. Des axes encore en proie à l’insécurité.

Pour le porte-parole de l’opération Sokola 2, tous les mécanismes sont déjà activés, de manière à en finir avec tous les groupes armés, dans le Masisi et ses environs.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner