Goma : les sinistrés du volcan Nyirangongo dénoncent « l’opacité dans la gestion des dons »

Les sinistrés de l’éruption volcanique du 22 mai dernier, cantonnés dans le site de l’EP Kahembe, ont manifesté mercredi 29 septembre. Ils dénoncent « les détournements » de l’assistance humanitaire leur destinée par des hommes et organisations de bonne volonté. Ils disent notamment n’avoir jamais bénéficié de 300 000 dollars américains, don de la communauté katangaise, remis aux autorités par Moïse Katumbi Chapwe.  

 

D’après la société civile de Nyiragongo, des désordres et irrégularités observés mardi, lors de la distribution des vivres laissés par Moïse Katumbi, ont suscité la colère des sinistrés qui sont descendus dans la rue et ont barricadé la route pendant plusieurs heures, pour se faire entendre.  

Un des leaders locaux, Faustin Zabayo,membre du conseil territorial de la jeunesse de Nyiragongo,a  affirmé à Radio Okapi que ces sinistrés n’avaient jamais reçu les 300 000 dollars américains leur envoyés par Moïse Katumbi Chapwe : 

  « Il y a même 20 000 USD qui ont été donnés par le Premier ministre Sama Lukonde lors de son passage dans le site de Kahembe. L’Union africaine est venue avec 150 000 USD, jusqu’à présent nous ne savons pas leur destination. Le président Moise Katumbi a très bien souligné qu’il avait lui-même donné 300 000 aux autorités pour aider les sinistrés. Mais, cette somme non plus, n’est jamais parvenue aux bénéficiaires », a détaillé Faustin Zabayo du conseil territorial de la jeunesse de Nyiragongo. 

 Le lundi 27 septembre, le président du parti Ensemble pour la République, Moise Katumbi, en visite dans la région a informé les sinistrés avoir remis pour eux 300 000 dollars américains, aux autorités du pays.    

Pour le conseil territorial de la jeunesse de Nyiragongo, outre cet argent, de nombreux autres dons et assistances destinées aux sinistrés ne sont jamais parvenus à destination alors que les sinistrés meurent de faim.   

Faustin Zabayo demande au gouvernement de libérer les dons qui sont encore entreposés à Goma ainsi que tous les fonds destinés aux sinistrés de l’éruption volcanique : 

« Nous avons plus de six mille ménages des sinistrés qui sont regroupés dans trois camps. Mais malheureusement ces vivres sont entreposés dans des entrepôts à Goma. Il y a des personnes qui risquent de mourir de la famine ! »   

Il déplore « l’opacité dans la gestion des fonds » destinés aux sinistrés et plaide pour que les sinistrés soient remis dans leurs droits.  

Pour sa part le ministre des Affaires sociales et actions humanitaires, Modeste Mutinga, a reconnu avoir recu les 300 000 USD. Il appelle la population de Nyiragongo au calme, promettant de venir incessamment à Goma pour éclairer la population sur l’utilisation de tous ces fonds.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner