Affaire de « détournement de l’assistance » de la fondation Denise Nyakeru : le ministère public décharge le prévenu Mukanya

Au cours de l’audience de vendredi 19 août devant le tribunal militaire de garnison de Goma, le ministère public a déchargé complètement l’administrateur du territoire de Rutshuru, Justin Kasongo Mukanya, et l’un de ses co-accusés, Katshuva Georges, tous poursuivis par la justice avec deux autres prévenus pour l’infraction de « détournements des deniers publics ». Il s’agit notamment des vivres destinés aux sinistrés du territoire de Nyiragongo, qui avaient trouvé refuge à Rutshuru après l’éruption du volcan au mois de mai dernier. 

Dans son réquisitoire, le ministère public a soutenu devant les juges que Justin Mukanya n’était pas impliqué dans l’opération de « détournement », moins encore n’était pas informé de la destination des vivres soutirés malicieusement par le chargé de distribution dans les deux sites : l’un à Kiwanja et l’autre à Rutshuru-Centre. 

Le même organe d’accusation a fait valoir qu’au cours de l’audition du prévenu Mukanya, celui-ci aurait imploré l’indulgence de la justice en faveur de deux autres prévenus : madame Clémence Ningizi, de la société civile et Mamertho Muzige, agent territorial en charge de la commission humanitaire, pour les faits avérés de détournement des vivres mis à leur charge par l’officier de la police judiciaire, de la police à Rutshuru. 

Quant au chauffeur Georges Katshuva, inculpé dans cette affaire, l’auditeur de garnison a affirmé devant le tribunal que celui-ci répondait tout simplement aux ordres lui donnés par son chef. D’où l’infraction de détournement de deniers publics n’était pas établi en fait comme en droit.   

Mais au cours de la séance des répliques, les avocats de Clémence Nyingizi ont de nouveau chargé le prévenu Mukanya comme étant le président du comité territorial de sécurité. Ce faisant, le prévenu Mukanya, selon eux, ne doit être blanchi car toutes les opérations se passaient sous sa barbe. 

L’affaire a été prise en délibéré et la décision du tribunal est attendue la semaine prochaine. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner