Tanganyika : Mclachlan-Karr à Kabeya-Mayi pour évaluer la situation humanitaire d’environ 3600 déplacés

Le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations-Unies en charge des affaires humanitaires, David Mclachlan-Karr s’est rendu le jeudi 30 septembre à Kabeya-Mayi dans le territoire de Nyunzu (Tanganyika).

Il s’y est rendu pour évaluer la situation humanitaire d’environ 3600 déplacés vivant dans une région confrontée aux problèmes de sécurité à cause de l’activisme des groupes armés Maï-Maï Hapa na pale.

La MONUSCO a déployé une base militaire temporaire des Casques indonésiens  pour permettre les opérations des acteurs humanitaires  dans la zone.   

 Kabeya-Mayi, une zone de retour, a monté quatre sites où vivent les personnes déplacées qui expriment des besoins humanitaires énormes. Tous ces déplacés ont fui l’insécurité que cause depuis trois ans l’activisme des combattants armés Maï-Maï du groupe Hapa na pale dans leurs villages d’origine.

« Notre travail ici,  c’est de faciliter le dialogue, de travailler avec les autorités et  trouver les solutions pour la cohésion sociale pour que les populations puissent rentrer chez eux », a expliqué  David Mclachlan-Karr.

L’administrateur de territoire du Nyunzu, Hubert Kanza Vumba, plaide pour la pacification de zones où règnent les groupes armés :

«  L’axe Kabeya Mayi-Mukundi et Kampulu, l’ennemi est encore là ; c’est inhabitable par nos populations ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner