Incendie de l’hôtel de poste de Bukavu : le projet de voyage de certains requérants des passeports de Goma perturbé


Plus de vingt jours après l’incendie du 15 septembre dernier, de l’hôtel de la Poste à Bukavu, les requérants des passeports congolais résidents à Goma disent n’avoir trouvé aucune suite à leurs demandes.
Selon le coordonnateur d’un collectif qu’ils ont créé à Goma, Meba Amisi Joseph, leurs passeports qui venaient d’être livrés à Bukavu, avaient été calcinés dans l’incendie du centre de capture de passeports, et les promesses de la délivrance des duplicatas, tarde à être honorées. 

Face à ce désagrément, il demande l’intervention du ministère des Affaires étrangères à Kinshasa afin de trouver une solution urgente.

Car, dit-il, les victimes voient leurs programmes de voyage perturbés, alors qu’ils avaient déjà terminé toute la procédure pour l’obtention de leurs passeports.

« Pour le moment, nous avons de malades qui doivent voyager, nous avons de commerçants qui doivent voyager mais qui sont bloqués par manque de passeports. Nous voudrons que le ministre des Affaires étrangères d’autoriser la réimpression de nos passeports parce que nous sommes en dentition de tous les documents nécessaires. Nous avons le reçu de Soficom, nous avons le reçu de la capture, nous avons tout entre nos mains. Et juridiquement nous sommes en droit de réclamer la réimpression de nos passeports. Nous sommes victimes d’un incident qui est survenu subitement », a-t-il indiqué.

Ils sont au moins 23 requérants concernée par ce dossier à Goma. Parmi eux figurent des malades, des opérateurs économiques et des étudiants. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner