Beni : 152 rebelles ADF tués et plusieurs localités libérées pendant l’état de siège (Armée)

Le secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord à Beni se félicite du bilan positif de quatre mois d’opérations militaires pendant l’état de siège. « L’armée a réalisé un travail satisfaisant en cette période », selon le porte-parole des opérations Sokola 1, capitaine Anthony Mwalushayi, qui s’adressait aux étudiants de l’université officielle de Semuliki, vendredi 8 octobre, au cours d’un échange sur le bien-fondé de l’état de siège dans le Nord-Kivu.

Cent-cinquante-deux rebelles ADF ont été « neutralisés », hormis une centaine de leurs collaborateurs arrêtés, a indiqué le porte-parole des opérations Sokola 1.

« Au-delà des collaborateurs que nous avons arrêtés, il y a des chiffres qui parlent. Parce qu’aujourd’hui nous avons totalisé plus de 162 collaborateurs ADF que nous avons arrêtés. Nous avons saisi deux véhicules et 14 motos. C’est vraiment glorieux, le travail que nous venons de réaliser dans les quatre mois », s’est felicité le capitaine Anthony Mwalushayi

Il a ajouté que plusieurs localités sont à ce jour libérées des ADF :

« Aujourd’hui, nous avons des localités qui n’étaient pas accessibles dans le temps. Aujourd’hui, Halungupa est accessible ; aujourd’hui, le Ruwenzori il y a du calme, on n’en parle pas. La route Beni-Kasindi, les embuscades appartiennent dans le passé. C’est vraiment pendant cette période que nous avons beaucoup travaillé pour répondre au ‘ je veux’ du Chef de l’Etat »

Le porte-parole militaire a notamment annoncé l’arrestation d’un « cerveau » des ADF :

« Alors nous avons arrêté le jeudi, un acteur pas moindre des ADF, qui a servi ADF pendant cinq ans, qui est responsable des massacres au niveau de Komanda. Il fuyait de l’autre côté des atrocités pour venir, n’est-ce pas, se réfugier au Nord-Kivu à Eringeti, Selon les renseignements ou bien les informations à ma disposition, il était en train de recueillir d’autres informations en vue d’une préparation d’une attaque dans cette cité d’Eringeti ».

Pour le capitaine Anthony Mwalushayi, ce joli coup de filet est le fruit de la collaboration entre la population civile et l’armée :

« Comme nos services étaient trop vigilants, avec bien sûr la collaboration de la population, nous avons mis la main sur ce combattant ADF. Pour l’instant, il est entre les mains de nos services pour d’autres renseignements ».

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner