Butembo : ville morte en mémoire des victimes de massacres de Beni

Les activités socio-économiques sont restées paralysées l’avant midi de ce vendredi 15 octobre dans la ville de Butembo, au Nord-Kivu.

Au centre commercial, tous les commerces sont restés fermés. Des magasins, officines pharmaceutiques, des stations-services et même des banques n’ont pas ouvert leurs portes. La circulation a également été timide dans le centre commercial.

Il s’agit d’une journée ville morte initiée par des groupes de pression, afin « d’honorer la mémoire des victimes de massacres de Beni ».

Déjà tôt le matin ce vendredi dans les périphéries de la ville, quelques barricades ont été placées et des pneus brûlés sur la voie publique par des jeunes manifestants.

Cette situation a été observée notamment dans la cellule Mutsanga dans la commune de Bulengera, à Njiapanda et à Kaliva-Mususa dans la périphérie Sud de la ville.

Les forces de l’ordre, déployées dans tous les endroits stratégiques de la ville, sont intervenues pour dégager la route et rétablir l’ordre public, en tirant en l’air pour disperser les manifestants.

Le commissaire supérieur principal Polo Ngoma, commandant intérimaire de la Police nationale congolaise (PNC) à Butembo, a affirmé que, la situation était sous contrôle. Il a signalé quelques interpellations parmi les manifestants.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner