Butembo : une journée ville morte pour « protester contre les tueries » à Bashu

Les activités économiques ont été partiellement paralysées ce lundi 20 septembre dans la matinée en ville de Butembo, dans la Nord-Kivu.  

La société civile urbaine, en solidarité avec les membres des communautés qui ont perdu les leurs dans différentes attaques des rebelles ADF dans la région, a organisé une journée de « deuil sans activités ». 

Le long du boulevard président de la République, presque toutes les portes des magasins et des galeries de commerce n’ont pas ouvert. Les banques ont juste fermé leurs portes principales, laissant ouvertes les petites portes pour recevoir les rares clients qui se présentent, a constaté la Radio Okapi.

La même situation est observée dans les rues secondaires et quartiers périphériques du centre commercial, où tout fonctionne comme d’habitude. 

A l'exception de quelques petits commerçants en majorité des marchands des produits vivriers qui ont exercé leurs activités.   

La circulation dans la ville est restée presque normale.   

D’après Van Germain Katsiwa, premier vice-président de la société civile à Butembo, la journée est également dite de réflexion, car selon lui, tous les acteurs sociaux sont appelés à « réfléchir sur des actions à mener », en vue de faire face à l’ennemi. 

Aucun incident n’a jusque-là été signalé.  

Radio Okapi n’a pas réussi à contacter le patron intérimaire de la Police nationale congolaise ville de Butembo pour sa réaction en rapport avec cette journée.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner