Examen d’Etat : le maire de Kisangani demande aux lauréats d’éviter les débordements

Ayant constaté les débordements dans le comportement des lauréats, 48 heures après la publication des résultats de l’Examen d’Etat (EXETAT), le maire de Kisangani, Jean-Louis Alaso, a lancé mardi 19 octobre, un appel à ces lauréats ainsi qu’à leurs parents.   

Aux élèves, Jean-Louis Alaso leur demande de fêter dans le calme ; tandis qu’aux parents, il les conseille de garder leurs enfants à la maison pour ne pas occasionner inutilement des accidents.  

Selon des sources locales, les lauréats s’embarquent sur des motos en grand nombre, à quatre ou à cinq. D’autres prennent des tricycles ou encore des véhicules. Ils roulent à tombeau ouvert sans respect du code de la route, en sifflant et en criant à tue-tête. C’est pratiquement un véritable trouble à l’ordre public auquel ils s’adonnent, commente un habitant de la commune de Makiso.  

La même source renseigne par ailleurs que c'est dans cette ambiance, qu’un enfant d’environ huit ans, tamponné par une moto, est décédé sur le champ mardi 19 octobre au Plateau Boyoma dans la commune Makiso.  

Dans la commune de Kisangani, une jeune fille est décédée de suite d’une crise après avoir appris son échec à l’EXETAT. Des actes de vandalisme sont aussi enregistrés dans certaines communes. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner