Nord-Kivu : la population de Ufamandu salue les opérations de traque contre les groupes armés


La population du groupement Ufamandu 1er, dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu) a salué le lancement des opérations de traque contre les groupes armés. C’est notamment dans la localité Katuunda, villages de Miko, Ndeko et Buruso où des entités longtemps ont été occupées par le groupe armé UPDC, Union des patriotes et démocrates pour la défense du Congo, de Noah Maachano et Haguma Nzabara.

Le président de la jeunesse de la communauté Batembo, Donatien Kibuya Kaima qui intervenait mardi 26 octobre, a indiqué que ces opérations qui ont débuté jeudi dernier, ont été "tant" attendues pour mettre fin aux exactions des groupes armés contre la population. 

Il affirme que Haguma Nzabara, l’un des leaders de l’UPDC, aurait été tué, vendredi dernier, au cours de ces opérations. Il aurait été enterré, samedi à Katuunda, alors que son titulaire Noah Machano, lui, serait en fuite vers Walikale :

« Tout en saluant cette bravoure des FARDC, nous recommandons au gouvernement le renforcement de nos vaillants militaires pour l’occupation définitive des entités qu’occupaient ces rebelles dans cette partie du territoire ».

Pendant ce temps, la société civile de Zirhalo, en territoire de Kalehe, au Sud Kivu, voisin de Ufamandu, signale l’arrivée d’une centaine des familles déplacées fuyant les affrontements.
Le président de cette structure, Delphin Birimbi, demande que ce groupe armé soit traqué au même moment, dans les limites de Kalehe, Walikale et Masisi :

« C’est ce qui nous pousse à appeler la hiérarchie militaire du Nord et Sud-Kivu d’organiser des opérations conjointes dans les limites des différents groupements. On pourra mettre fin à l’aventure de ces groupes armés dans cette zone. Mais également, nous appelons le gouvernement central à faire assoir le programme P-DDRCS pour que des projets de développement soient également effectifs…».

Le porte-parole du secteur opérationnel Sokola2, le colonel Njike Kaiko confirme la reprise de ces villages par les FARDC. La traque se poursuit, a-t-il ajouté.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner