Mbandaka : 3 millions des personnes attendues pour la vaccination préventive contre la fièvre jaune


Trois millions des personnes dont l'âge varie entre 9 mois et 60 ans sont attendues pour être vaccinées préventivement contre la fièvre jaune à l’Equateur.

La campagne lancée le 25 octobre, connait depuis mercredi un engouement dans la zone de santé urbano-rurale de Bolenge, notamment à Wendji-Secli, quartier périphérique à 20 km de la ville de Mbandaka.

Pour la plupart, ce sont des femmes, qui emmènent aussi leurs enfants, et des jeunes qui viennent recevoir le vaccin.

« J’ai déjà reçu le vaccin. Je suis encore jeune, cela va me protéger, c’est important », a indiqué, après sa piqûre de vaccin, Ruth Efandji Kombola, la quinzaine révolue. 

Par contre, Mme Natacha Abosa, ménagère, accompagne sa fille : 

« J’ai résolu de venir faire vacciner ma fille en vue de la protéger contre l’épidémie. Moi-même j’ai peur. Parce qu’à chaque fois que je reçois le vaccin, il me rend malade ».

Le coordonnateur provincial du PEV/Equateur, Dr Roc Bayoli a expliqué que cette réticence était générale tout au début de la campagne :

« Ils avaient des hésitations effectivement. Mais aujourd’hui il y a quand même une adhésion. Il y a engouement, puisque les sites qui n’avaient pas vacciné plus de cinquante personnes, aujourd’hui ils sont dans les deux cents, trois cents personnes vaccinées ».

Une carte jaunâtre est remise à chaque personne vaccinée. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner