RDC : le dépassement budgétaire est une faute de gestion, estime l’ODEP

Le dépassement budgétaire est une faute de gestion et viole la loi des finances publiques, estime l’Observatoire de la dépense publique (ODEP). Intervenant jeudi 28 octobre à Radio Okapi, son chargé de communication, Valery Madianga, fait savoir que les crédits budgétaires sont limitatifs.

« Les charges de l’Etat sont déterminées dans le budget de l’Etat ou la loi des Finances. Dans cette loi, chaque service présente ses besoins annuels au cours des conférences budgétaires organisées par le ministère du Budget. Au cours de l’année, nous constatons que dans l’exécution, certains services ont déjà dépassé tout ce qu’on leur a accordé comme budget, voté par le Parlement. Le dépassement budgétaire sont des fautes de gestion », a argumenté Valery Madianga. 

Son

Des besoins urgents à satisfaire 

De son côté, Jean-Claude Tshilumbayi, député provincial de l’UDPS estime que le dépassement budgétaire ne peut être qualifié de détournement ou d’acte de mauvaise gestion. 

« Le dépassement budgétaire enregistré à la Présidence de la République s’explique par des besoins urgents comme la sécurité, la diplomatie et aussi la nécessité de créer des structures spécialisées pour permettre au chef de l’Etat d’accomplir les tâches constitutionnelles qui sont les siennes », réplique Jean-Claude Tshilumbayi. 

Son  

Pour sa part, l'Inspecteur général des finances, Jules Alingete, avait affirmé que « le dépassement budgétaire n’est ni un acte de détournement ni un acte de mauvaise gestion ». Il s’exprimait ainsi le samedi 23 octobre, lors d’une conférence de presse conjointement animée avec le ministre des Médias, porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya. Répondant aux questions des journalistes, Jules Alingete a ajouté que le dépassement budgétaire arrive souvent par ce qu’il appelle « le paiement en procédure d’urgence ».

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner