Lomami : Ngandajika, cité aux multiples potentialités agricoles


La cité de Ngandajika a abrité du 27 au 30 octobre le colloque interdisciplinaire dénommé « Le village et l’avenir de l’Afrique noire ». Ces assises avaient pour but, notamment, d’identifier les voies et les moyens de promotion des villages comme espace d’opportunité. Ngandajika, hôte de ce colloque, offre beaucoup d’opportunités dans le secteur agricole.

[carte postale]

Connue pour être un grenier agricole, Ngandajika produit de grandes quantités de mais, de manioc, de Nyebe, d’huile de palme ainsi que des arachides.

Son climat favorable lui confère sa vocation agricole. C’est un climat tropical avec deux saisons. La saison pluvieuse est la longue et s’étale sur 9 mois, tandis que la saison sèche ne  prend que 3 mois.
.

Cité rurale de la province de Lomami, Ngandajika produit de grandes quantités de maïs, à travers l’Institut National d’Etudes et des Recherches Agronomiques (INERA). Son sol, peu argileux, lui permet de produire aussi le Nyebe, le manioc, ainsi que l’arachide.
 

Elle se trouve à un carrefour culturel et économique de l’espace Kasai. En effet, elle se situe à 90 Km à l’Est de Mbuji-Mayi et à plus de 150 Km de Kabinda, chef-lieu de sa province, sur l’axe Ngandajika-Munyenge-Kabinda. Elle est limitée au Nord par le territoire de Katanda, au Sud par le territoire de Luilu avec une ouverture vers le chemin de fer, à l’Est par celui de Kabinda et à l’Ouest par le territoire de Tshilenge.
 

Etant au centre de la province de Lomami, Ngandajika s’approvisionne en produits manufacturés à partir de Mbuji-Mayi, de Lubumbashi et de Kinshasa.

Son sous-sol offre aussi des potentialités. Il renferme des minerais comme le diamant, le cuivre et l’or qui ne sont pas encore exploités.
 

Ngandajika regorge une richesse linguistique et culturelle. Le Tshiluba est la langue la plus parlée. Cependant, d’autres langues se côtoient sur son territoire : le Songe, le kanyok, et le Swahili.
Elle a plusieurs grandes écoles d’enseignement primaire et secondaire.
Ses  poulations sont regroupés dans les chefferies de Bakua Mulumba et de Kalambayi, ainsi que les secteurs de Tshiyamba, Baluba Shakandi et Ngandajika.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner