Haut-Uele : le ministre provincial de l’intérieur démissionne et accuse le gouverneur de partialité

Le ministre provincial en charge de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières, de la province du Haut-Uele, Crispin Alibu, a démissionné de ses fonctions le mercredi 3 novembre.

Crispin Alibu explique qu’il s’agit d’une décision politique, voulue par sa base, pour protester contre « l’oubli de son entité dans les actions de développement entreprises par le gouverneur de province ».  Selon lui, le gouverneur fait, certes, des efforts pour développer la province du Haut-Uele, mais il s’observe une « injustice manifeste » de l’autorité provinciale, qui oriente toutes les actions de développement vers Wamba, son territoire d’origine.

« J’ai démissionné pour être à l’hémicycle. C’est une décision politique qui ne vient pas tellement de moi. C’est surtout le souhait de ma base, de ma communauté, de ma circonscription qui m’avait choisi.  Je suis un député. Nous avons six territoires dans la province du Haut-Uele. Mais il n’y a qu’un territoire qui est plus servi, mon territoire de Dungu, en tout cas, ne se retrouve pas. On souhaiterait tout simplement que les activités, les réalisations soient déconcentrées », a déclaré l’ancien ministre provincial.

Le porte-parole du gouverneur, Assan Lobia, dit ne pas être officiellement informé de cette démission. Toutefois, il précise que les raisons évoquées par le ministre démissionnaire ne sont pas fondées.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner