RDC : 27 millions de personnes en insécurité alimentaire aiguë (ONU)


Vingt-sept millions de personnes en République démocratique du Congo sont confrontées à des conditions de crise ou d'insécurité alimentaire aiguë d'urgence, ont alerté mercredi 11 novembre l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

Le Représentant et Directeur de pays du PAM en RDC, Peter Musoko, a indiqué que la situation pourrait s'aggraver dans les mois à venir sans une assistance accrue:

« Ces chiffres sont un signal d'alarme pour plus d'action et pour faire les choses différemment. Pour l'instant, on a l'impression de renflouer un bateau qui fuit ».

Un mélange toxique des facteurs

Pour sa part, le Représentant de la FAO en RDC, Aristide Ongone, parle d'une situation désespérée:

« La situation alimentaire de nombreuses personnes en République démocratique du Congo reste désespérée, tant les obstacles sont nombreux - insécurité, maladies, dévastation et manque d'infrastructures, faible accès aux intrants de qualité et au financement, pour n'en citer que quelques-uns - et s'opposent à leurs chances de pouvoir se nourrir correctement et nourrir leurs familles ».

Les deux agences onsiennes expliquent que la RDC connaît une crise complexe et prolongée depuis plus de deux décennies et que la crise alimentaire de la RDC résulte d'un mélange toxique de facteurs.

La production agricole a dépéri dans un contexte de violence et d'insécurité, qui a coupé des communautés entières de leurs champs.

Les infrastructures de transport et de communication s'effondrent.

De multiples groupes armés ont déplacé des millions de personnes, en particulier dans le Nord-Est, où l'insécurité est en hausse dans deux points chauds particuliers, malgré l'état de siège imposé en mai.

Même lorsque la nourriture est disponible, les prix élevés et la baisse des revenus font que de nombreuses personnes n'ont pas les moyens de se nourrir correctement.

Cette année, la FAO vise à fournir une aide aux moyens de subsistance vitale à 1,1 million de personnes dans les zones touchées par une forte insécurité alimentaire aiguë.

Appel aux fonds

En 2021, la FAO estime avoir déjà fourni des semences et des outils à près de 160.000 personnes, leur permettant ainsi de produire plus de 10.000 tonnes de nourriture. Elle a effectué des transferts en espèces à plus de 40.000 personnes pour renforcer leur capacité à produire leur propre nourriture ; et elle a vacciné plus de 25.000 bovins contre la pasteurellose.

Son action vise à atteindre 1,1 million de personnes et nécessite un total de 65 millions de dollars. Mais à ce jour, seuls 4,5 millions de dollars ont été financés.

De son côté, le PAM prévoit d'atteindre 8,7 millions de personnes en RDC en 2021 avec une aide alimentaire, nutritionnelle et en espèces - près de deux millions de plus que l'année dernière - malgré un environnement opérationnel extrêmement difficile.

Avec l'UNICEF et la FAO, le PAM a lancé un projet de lutte contre la faim en milieu urbain, dans la banlieue de Kinshasa. L'initiative prévoit des transferts d'argent à quelque 100.000 personnes extrêmement vulnérables dans la commune de N'sele, durement touchée par les retombées économiques de la COVID-19.
Au total, le PAM a besoin de 99 millions de dollars jusqu'en avril 2022 pour atteindre les personnes qui ont le plus besoin d'aide.

Le nouveau rapport montre enfin que même les zones situées dans et autour de la capitale Kinshasa sont gravement touchées. Il prévoit que les chiffres alarmants de la faim resteront probablement inchangés au cours du premier semestre 2022.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner