La MONUSCO demande à la population de se méfier des « rumeurs sur les réseaux sociaux », en rapport avec la sécurité à Beni

Le chef intérimaire du bureau local de la MONUSCO à Beni, dans la province du Nord-Kivu, Abdourahamane Ganda, demande à la population de se méfier des « rumeurs qui se propagent sur les réseaux sociaux », concernant les questions sécuritaires dans la région de Beni. 

Il l’a dit le mercredi 17 novembre, lors de l’inauguration du pont Mubombi, qui relie les quartiers Kasabinyole et Boiken, dans la commune de Rwenzori, à Beni-ville. 

Le chef intérimaire du bureau local de la MONUSCO a rappelé que, la mission onusienne n’est pas là, pour « appuyer les rebelles qui insécurisent les populations, comme disent les rumeurs, mais pour travailler aux côtés des forces sécuritaires congolaises afin de répondre aux défis sécuritaires » qui se posent dans la région, à la suite à l’activisme des groupes armés ainsi que des rebelles ADF. 

« Il y a beaucoup de rumeurs qui se disent dans les réseaux sociaux. N’en faites pas attention. La MONUSCO n’est pas ici pour tuer les Congolais. Elle est là pour les protéger. Nous travaillons jour et nuit, rien ne va nous décourager à le faire. Présentement la situation est difficile dans le Bashu. Et nous en sommes tous préoccupés. Nous avons une équipe qui est présentement en route pour là-bas, pour protéger la population et l’aider. Je viens de recevoir un message où on dit qu’un hélicoptère de la MONUSCO est parti se poser hier (mardi) pour livrer les armes aux ADF, c’est faux ! L’hélicoptère est parti, c’est vrai. Il est parti pour préparer le terrain afin qu’on y déploie des militaires pour protéger la zone », a indiqué, Abdourahamane Ganda. 

Il a poursuivi : 

« Je voudrais m’adresser à vous tous et particulièrement à la jeunesse. Au niveau de la MONUSCO nous avons une politique de porte ouverte et des bras tendus. Si vous avez un besoin de toute nature, venez l’exprimer. N’écoutez pas les gens qui vous disent le contraire. La MONUSCO est là pour les congolais ». 

Les travaux de construction du pont Mubombi ont été entièrement financés par la MONUSCO à hauteur de 59.575 dollars américains. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner