Sud-Kivu : les écoles appelées à organiser les assemblées générales des parents avant de fixer le montant des frais scolaires

Les écoles publiques du Sud-Kivu sont tenues d’organiser des assemblées générales des parents avant de fixer le montant des frais scolaires pour l’année scolaire 2021-2022. Cette exigence de la ministre provinciale de l’EPST, Geneviève Mizumbi, est contenue dans un communiqué rendu public samedi 20 novembre à Bukavu.  

Selon l’esprit de ce communiqué, les frais scolaires doivent être fixés de manière concertée entre les parents et les chefs d’établissements. Ce recadrage n’est pas anodin.  

En effet, Geneviève Mizumbi a décidé de rassurer surtout certains parents après la publication par le gouverneur de province d’un arrêté fixant les frais scolaires dans les écoles maternelles et secondaires de la province.  

Des frais pour l’année en cours compris entre 3 et 90 USD ou l’équivalent en francs congolais. Des nombreux parents avaient émis leurs craintes de voir les gestionnaires d’écoles ne retenir que le plafond de 90 USD. Voilà pourquoi, la cheffe de l’ESPT au Sud-Kivu préconise l’organisation des assemblées générales des parents avant toute fixation du montant par les écoles. 

Les écoles ne doivent pas s’écarter du seuil et du plafond décidés par le gouverneur de province. Et pour que cela soit effectif, elle responsabilise chaque comité de gestion de chaque école pour la réussite de l’application de l’arrêté du gouverneur de province. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner