Beni : l’attaque armée du quartier Pakanza est inconcevable, déplore la société civile

L’attaque armée du quartier Pakanza est inconcevable, a déploré jeudi 25 novembre la société civile d’Oicha. Son rapporteur, Darius Syayira, dit ne pas comprendre qu’une attaque armée se déroule dans un le chef-lieu de Beni, une zone fortement militarisée.

« C’est inconcevable ! Comment l’ennemi peut entrer dans la commune et surtout dans le quartier Pakanza où il y a même la résidence de l‘administrateur militaire avec sa ceinture de sécurité, et il y a eu des détonations en armes lourdes et en armes légères », a déclaré Darius Syayira.

Mercredi 24 novembre, une personne a été tuée et neuf autres portées disparues au quartier Pakanza.

« Comment est-ce que l’ennemi peut rebrousser chemin sans pour autant être poursuivi, sans pour autant être inquiété, une situation qui nous inquiète davantage. Nous supposons que la commune de Oicha et les environs de Pakanza, là il y a des positions militaires et nous supposons que l’ennemi ne serait pas entré loin avec les otages », a ajouté Darius Syayira.

Il a demandé aux autorités militaires de tout mettre en place pour combattre efficacement les groupes armés.

« Si on suivait de près la situation, c’est que l’ennemi serait toujours aux alentours de la commune rurale d’Oicha. Donc, nous attendons toujours la suite de la part des autorités, si non, c’est de la mauvaise volonté, si on ne parvenait pas de mettre la main sur ces bandits-là qui viennent de kidnapper les otages dans la résidence de monsieur Patrick, l’un des commerçants vendeurs de carburant ici dans la commune d’Oicha », a poursuivi Darius Syayira.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner