Insécurité sur la route Luna-Komanda : 1460 civils tués, selon les chauffeurs

Mille quatre cent cinquante-neuf civils ont été tués sous le gouvernement de l’état de siège, trois cent cinquante-sept civils sont portés disparus, quarante-cinq véhicules incendiés et quatre cent vingt maisons incendiées, ont indiqué mardi 2 novembre les chauffeurs exerçant sur la route Butembo-Beni-Kisangani-Bunia dans une déclaration dont une copie est parvenue à Radio Okapi.

Pour ces chauffeurs, il s’observe une augmentation exagérée de tracasseries policières et militaires sur le tronçon Beni-Butembo-Bunia-Kisangani avec la multiplicité des barrières, où diverses sommes d’argents sont demandées aux conducteurs.
Ils évoquent les barrières de la police de circulation routière à Eringeti, Luna, Irumu, Marabo et Komanda, où toutes les voitures payent 10.000 francs congolais (5USD) par passage, sans aucune quittance. A cela s’ajoute le frais du Fonds national d'entretien routier (FONER) à Luna, qui s’élève à 46000 francs (23 USD). 

Selon les mêmes sources, d’autres frais appelés « rapports » des policiers et militaires s’y ajoutent; sans oublier les "frais de l’état de siège", qui s’élève à 5.000 francs (2.5 USD) perçus à Oicha, Mavivi et Eringeti-Kasana et 10$ de convoi "dont l’activité est dictatoriale et irrégulière".

Ces chauffeurs s’indignent qu’à ce jour, 1758 véhicules stationnent depuis plus de deux semaines à Luna et Komanda.

Ces derniers exigent l’évacuation urgente de ces véhicules, qui sont exposés aux risques des attaques des ADF.
Leur représentant, Muhindo Nzibe, indique que les chauffeurs se réservent le droit d’agir de leur manière jusqu’à obtenir gain de cause dans 48 heures.

Du côté de l’armée, on parle d’une perturbation de la circulation à cause de la réhabilitation de ce tronçon routier par les génies militaires des FARDC et de la MONUSCO, selon un communiqué officielle datant de deux semaines.

La route sera réouverte au trafic incessamment une fois ces travaux terminés.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner