La RDC est l’un des pays africains les plus touchés par les violences sexuelles, affirme Félix Tshisekedi

« La République démocratique du Congo (RDC) est l’un des pays africains les plus touchés par les violences sexuelles basées sur le genre », a affirmé jeudi 25 novembre le Président de la République, Félix Tshisekedi. Il indique que ce phénomène dure depuis plus de deux décennies à la suite des affres des groupes armés.

À l’occasion de la Conférence des hommes sur la masculinité positive, il a fustigé le fait que les violences sexuelles sont utilisées comme arme de guerre dans les conflits armés.

« Malgré des efforts consentis par tous, la courbe de la violence faite aux femmes et aux filles restent quasi-linéaire. Pire encore, dans les zones à conflits, la violence envers les femmes et les filles est utilisée comme arme de guerre et comme moyen d’expression la plus brutale, systémique, sournoise voire perverse, pour déstructurer les communautés », a indiqué Félix Tshisekedi.

Dans sa double casquette de président de la RDC et président de l’Union africaine, il appelle les hommes occupant les postes de responsabilité d’influencer d’autres hommes.

Vous pouvez écouter le président Tshisekedi dans cet extrait sonore (1’14’’) :

Son

La masculinité positive fait référence aux caractéristiques et comportements propres aux hommes mais dépourvus de violence et engagé dans la promotion de l'égalité de genre.

La conférence sur la masculinité positive s’est clôturée sur l’adoption de la Déclaration de l’Union africaine pour mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles.

Six chefs d’Etat africains ont pris part à ce sommet. Il s’agit du sénégalais Macky Sall, ghanéen Nana Akufo Ado, togolais Faure Gnassingbé, zambien Akahindé Ichilema, rwandais Paul Kagame et congolais Denis Sassou Nguesso. La présidente honoraire du Liberia Helen Johnson Sirleaf a aussi participé à ce sommet en qualité notamment de marraine du Forum.

Cette conférence s’est tenue en marge de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, célébrée le 25 novembre de chaque année.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner