Nord-Kivu : les FARDC et l’armée ougandaise pilonnent les positions des ADF à Watalinga


Dans un tweet publié ce mardi 30 novembre, le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya a annoncé que « les actions ciblées et concertées avec l’armée ougandaise ont démarré avec des frappes aériennes et des tirs d’artillerie à partir de l’Ouganda sur les positions des terroristes ADF en RDC ». 

Les FARDC et l’armée ougandaise ont pilonné ce mardi tôt dans la matinée des positions des rebelles ADF dans la chefferie de Watalinga dans le territoire de Beni, frontalier avec l’Ouganda. Plusieurs détonations d’armes lourdes sont entendues dans la zone, rapportent les sources locales. 

Les mêmes  sources aindiquent que ces pilonnages ont été menés par l’armée ougandaise sur des  positions des ADF situées dans la région de Kichanga près de Madina. 

Une information confirmée par la porte-parole de l’armée ougandaise. Le général Favia Byekasso parle d’une opération planifiée et menée conjointement avec les FARDC : 

« Ce matin, l’UPDF et l’armée congolaise ont pilonné les positions des ADF. Il ne s’agit pas seulement de l’armée ougandaise. Cette opération a été planifiée par les FARDC et l’UPDF, c’est une opération conjointe ». 

Du côté des FARDC, aucun commentaire au sujet de cette opération. Le lieutenant Antony Mwalushayi, porte-parole des Operations Sokola 1, se limite à appeler la population au calme, faisant remarquer que l’armée congolaise est en opérations dans la zone. 

« La population doit se calmer, nous sommes dans une zone opérationnelle, et l’armée a une mission de traquer d’une manière définitive les ADF. Si on a des informations sur les ADF, on ne peut pas passer sur les médias commencer à dire que demain nous allons attaquer les ADF», a-t-il soutenu. 

Mutualiser les efforts 

Au cours d'une conférence de presse tenue lundi 29 novembre conjointement avec les porte-paroles des FARDC et de la Police nationale congolaise, Léon Richard Kasonga et Pierrot Rombeau Mwanaputu, le général Léon-Richard Kasonga avait reconnu qu’il existe une collaboration ou mutualisation des efforts entre les armées congolaise et ougandaise, notamment pour mettre un terme au terrorisme perpétré par les rebelles ougandais des ADF.

« Dans la suite du travail de mutualisation des renseignements en cours depuis plusieurs mois, le peuple congolais sera informé sur « les actions ciblées et concertées » envisagées avec l’armée ougandaise pour combattre les terroristes de l’ADF, notre ennemi commun", avait annoncé le ministre de la communication et des medias, Patrick Muyaya.

Par ailleurs, le député national et président du Groupe des députés des 26 provinces de la RDC, Gratien Iracan, a indiqué que « l'intervention conjointe des armées de l’Ouganda et de la RDC pour traquer les forces négatives qui déstabilisent la région de l’Ituri et du Nord-Kivu pourrait être une solution efficace pour arrêter les massacres en RDC ».

Pour ce député de Ensemble pour la République, après 5 mois d’opérations militaires dans le cadre de l’état de siège et face à la poursuite des tueries en dépit de cet état de siège, il est raisonnable pour la RDC d’associer l’armée Ougandaise à la traque des ADF en collaboration avec la MONUSCO. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner