Mai-Ndombe : les transporteurs et les autorités échangent sur les abus constatés dans ce secteur


Plus d’une vingtaine de personnalités politiques, administratives, judiciaires, sécuritaires et des transporteurs ont pris à une table ronde jeudi 2 décembre à Inongo, dans le cadre de la lutte contre tout type d’escroquerie ou abus enregistrés dans le secteur de transport dans la province de Mai-Ndombe.

Ces assises ont été organisées par l’association pour la promotion sociale et le développement agricole (APSDA), une ONG qui lutte contre la pauvreté.

Selon sa coordonnatrice, Mireille Nkanga Oyeli, cet échange avait pour but de pousser le gouvernement provincial à prendre ses responsabilités en mains en prenant un arrêté pouvant sécuriser les utilisateurs des engins roulants ainsi que les propriétaires contre tous les abus qui sont constatés dans ce secteur.

« Nous avons constaté qu’il y a un laisser-aller, qu’il y a beaucoup de choses qui ne marchent pas, on a trouvé qu’il y a une fuite de responsabilité de la part des autorités. Puisqu’il y a l’Etat, les autorités sont là, et on avait pensé qu’on réunisse tout le monde, qu’on se mette autour d’une table pour qu’on puisse parler de ce qui ne va pas et enfin qu’on puisse trouver une solution au problème », a-t-elle indiqué.

Parmi les problèmes épinglés par l’ONG APSDA, il y a des abus des transporteurs que dénoncent leurs clients.

« Le problème c’est celui des armateurs, ceux qui utilisent les baleinières, les hors bords, les entrepreneurs en transport dans la province du Mai-Ndombe, que ce soient les motards, qui abusent de nous, qui nous font payer leurs pannes. Il n’y a pas un contrat type (nomenclature des prix) qui pourrait nous aider à travailler en tranquillité ici. Parce que chacun nous donne son prix, chacun exagère et on ne nous sécurise pas’’, a martelé la coordonnatrice Mireille Nkanga Oyeli.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner