Ituri : l’armée reprend le contrôle de Mungwalu après avoir neutralisé 36 présumé miliciens CODECO

L’armée a repris samedi 4 décembre le contrôle de la cité minière de Mungwalu. La veille, après avoir mené des bombardements aériens dans deux bastions de ce groupe rebelle, dans cette partie du territoire de Djugu en Ituri. D’après le porte-parole des FARDC en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, trente-six miliciens CODECO ont été neutralisés et huit autres capturés

Il indique que la fouille continue afin de démanteler tous les foyers de l’ennemi en errance dans cette zone.

Pendant ce temps, toutes les activités ont normalement repris à Mungwalu.

Dans son message à la presse, le porte-parole de l’armée en Ituri a salué la collaboration entre la population locale et les services de sécurité lors de l’incursion d’un groupe de miliciens de la CODECO dans la région minière de Mungwalu.

Ces inciviques ont surpris vendredi matin les habitants de cette commune par des coups de feu vers tirés dans toutes les directions au niveau du marché central.

Ils ont abattu neuf personnes dont trois enfants et pillé quelques habitations de la place.

Le président de la société civile locale, Cherubin Kukundilawa, salue la réaction « énergique » de l’armée qui a poursuivi l'ennemi jusqu'à samedi 4 décembre matin, avec des frappes aériennes dans ses bastions à Bese et Brésil. Ce qui a permis le retour progressif des populations qui étaient déjà en débandade.

De son côté, l’armée réaffirme sa ferme détermination à pacifier cette zone. Tout en condamnant des cas de justice populaire lors de cette incursion, le lieutenant Jules Ngongo appelle la population au calme.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner