La Prospérité : « Facilité élargie pour le crédit : RDC-FMI : Félix Tshisekedi gagne un financement de 1,5 milliards USD »

Revue de presse du jeudi 9 décembre 2021.

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, est à Kinshasa depuis mardi 7 décembre.

Elle a rencontré mercredi 8 décembre le Président Félix-Antoine Tshisekedi.

Au regard de sa détermination à œuvrer pour la mise en place des réformes dans le secteur économique du pays, rapporte La Prospérité, le Président Félix Tshisekedi a été félicité à la Cité de l’Union africaine, par la directrice générale du Fonds monétaire international, pour son engagement à améliorer la gouvernance dans le secteur extractif de la République Démocratique du Congo.

Grâce à cette vision, explique le journal, Félix Tshisekedi a réussi un grand coup en obtenant, au profit de la RDC, un financement de l’ordre de 1,5 milliard USD au titre de Facilité élargie pour le crédit.

Cette somme va permettre la reprise post-Covid-19, la réactivation des réserves internationales ainsi que l’accompagnement de la mise en œuvre des programmes de réformes, détaille le quotidien.

Pour Le Potentiel, entre la RDC le FMI, il y a une « bonne entente ». Pour s’en convaincre, le tabloïd reprend les propos de la patronne du FMI :

« La République Démocratique du Congo est une lumière qui brille sur le continent africain ».

Ces mots de la directrice générale du FMI traduisent, selon Le Potentiel, toute son admiration pour l’effort de mobilisation des recettes auquel s’emploie le gouvernement congolais avec, à la clé, une gestion efficiente de l’économie soutenue par la qualité des dépenses.

L’Avenir voit en cela « le satisfecit du FMI ». La patronne du FMI qui discutait avec le président de la République entouré du Premier ministre et du ministre des Finances, a insisté sur l’importance de la numérisation de l’économie du pays, mais également la nécessité d’améliorer les infrastructures pour appuyer la croissance, ajoute le quotidien.

Bien avant de rencontrer la chef de l’Etat, la directrice générale du Fonds monétaire international, Kristina Georgieva, a eu une séance de travail avec le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, rapporte Africanews.

Selon le tabloïd, la patronne du FMI a déclaré que son institution a complété la revue du programme avec la RDC et que sa présence à Kinshasa c’est  pour en discuter avec les autorités congolaises avant sa présentation au conseil d’administration du FMI le 15 décembre 2021.

En sa qualité de Présidente de ce conseil, Kristina Georgieva dit avoir un point de vue sur le progrès réalisé par rapport à ce programme en termes des exigences de la priorisation des dépenses, de la mobilisation des recettes et du renforcement de la gouvernance en RDC, conclut Africanews.

« Très bon élève du FMI ; et après ? », s’interroge Forum des As dans son éditorial.

L’élève   « RDC  » accomplit des progrès notables  sur le front de la matérialisation des clauses du programme conclu avec la seconde  institution de Bretton Woods, commente le journal.

« Alors, la mention  » satisfaction  » ou  » distinction  » faisant foi, le pays réel a-t-il des raisons de se mettre au diapason du pays légal et faire la fête ? Non, trois fois non, répond le Congolais lambda. Sachet de la ménagère en bandoulière. C’est bien cela le hic. Ce contraste entre les bons points attribués à Kinshasa par les cols blancs du FMI ainsi que  de la Banque mondiale  et la sempiternelle misère du plus grand nombre », analyse le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner