La route nationale reliant Kinshasa- Kikwit et la province du Kasaï coupée à Masimanimba

La route nationale numéro 1 reliant les villes de Kinshasa, Kikwit et la province du Kasaï  est coupée au niveau du péage de Kasaï et du camp Bulungu, dans le territoire de Masimanimba, dans le Kwilu. Cette situation intervient après deux pluies qui se sont abattues mercredi et jeudi 16 décembre. L’administrateur de ce territoire qui alerte précise que des véhicules transportant des produits vivriers sont bloqués de part et d’autre. 

En attendant, Jean Bosco Mukubidi indique qu’une équipe de  l’Office des routes venue de Kikwit est arrivée sur le lieu pour frayer une servitude à côté afin de permettre la reprise provisoire de trafic.

 Il plaide pour l’intervention urgente du gouvernement central en vue d’une solution définitive.

 « Il y avait une érosion qui menaçait depuis longtemps, et puis quand il a plu, ça a entamé l’asphalte. Ça restait seulement à peu près un mètre. Les véhicules ne peuvent plus traverser. Ils  sont bloqués de part et d’autre. La route s’est coupée à 100 mètres du péage, donc l’intervalle entre camp Bulungu et Kasaï. Vous savez c’est la nationale numéro 1, la route la traverse plusieurs provinces à partir de Kinshasa, Kwango, Kwilu, Kasaï jusqu’à Lubumbashi. C’est très important pour l’économie du pays, et elle est coupée, vous voyez quel impact négatif maintenant. Là nous sommes déconnectés de Kikwit, il n’y a plus trafic entre Kinshasa et Kikwit. Il y a des produits vivriers bloqués là-bas », alerte l’administrateur du territoire. 

Jean Bosco Mukubidi invite le gouvernement central à intervenir d’urgence pour la réhabilitation de la route :

« Les gens de l’office des routes sont arrivés pour créer une servitude un peu à côté pour permettre le mouvement des véhicules en attendant que l’on trouve la solution pour cet endroit-là. Nous demandons que le gouvernement central intervienne rapidement pour palier a la situation parce que la servitude là c’est juste pour de petits véhicules, de grands camions peuvent créer des érosions prochainement. »

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner