Africa News : « Réussite de l’état de siège : les Casques bleus engagés aux côtés des FARDC »

Revue de presse du 31 décembre 2021

Les journaux parus ce vendredi à Kinshasa commentent le briefing du jeudi 30 décembre ayant pour animateurs principaux Mme Bintou Keita, représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC et Patrick Muyaya Katembwe, ministre de la Communication et Médias, porte-parole du gouvernement.

Africa News rappelle que ce briefing avait comme thème central «la collaboration stratégique entre la MONUSCO et le gouvernement congolais». Pour la patronne de la MONUSCO, rapporte le trihebdomadaire, cette conférence a constitué une preuve que les Nations unies et l’organisation qu’elle patronne au niveau du pays sont des partenaires du gouvernement RD-congolais.

Selon elle, indique le tabloïd, «la MONUSCO fera tout ce qu’elle peut pour jouer son rôle, selon la mission que lui ont confiée les Nations unies».

En dépit des critiques dont elle fait l’objet, commente pour sa part L’Avenir, la MONUSCO fait un jugement sans complaisance en ce qui concerne la RDC : la reconstruction de l’Etat avance, la violence des groupes armés ne touche plus que 10% des territoires du pays, les processus démocratiques et électoraux, toujours fragiles, se renforcent, les forces de sécurité nationales gagnent en compétence et en efficacité, et la promotion et la défense des droits de l’homme trouvent un écho grandissant grâce à une société civile vive et constructive.

Mme Bintou Keita a parlé non seulement de la prorogation du mandat de la MONUSCO, mais aussi de l’appui incessant que ne cesse de fournir la force de l’ONU aux FARDC devant faire face aux ADF et CODECO, sans oublier les FDLR et autres forces négatives, conclut le journal.

De cette intervention de la cheffe de la MONUSCO, L’Agence congolaise de presse (ACP) retient qu’elle a expliqué les prescrits de la collaboration entre le gouvernement et la MONUSCO.

Elle a également souligné que la MONUSCO est prête à compléter les efforts faits par les forces de sécurité congolaises dans le cadre de ses opérations conjointes avec l’armée ougandaise, pour une mutualisation des efforts efficace et coordonnée, conclut l’Agence.

Pour Le Phare,  ce partenariat entre la MONUSCO et le gouvernement se renforce après que le Conseil de sécurité a  prolongé, le 20 décembre dernier, le mandat de la MONUSCO pour an, avec un focus sur les provinces du  Nord-Kivu, du Sud-Kivu et de l’Ituri.

La Représentante du Secrétaire général des Nations unies en RDC reconnaît qu’il reste encore un grand travail à faire, celui de consolider l’autorité de l’Etat sur la totalité du pays et créer un environnement protecteur pour la population, note le journal. 

Pour résumer cette conférence de presse, Le Potentiel, fait remarquer que Mme Bintou Keita et Patrick Muyaya ont, au cours de ce briefing, démontré l’impact de l’appui de la MONUSCO aux côtés des FARDC contre les groupes armés.

Les deux parties s’accordent néanmoins sur la dynamique d’une collaboration renforcée qui implique sur le terrain des actions visant à créer un environnement protecteur pour les populations civiles.

In fine, conclut le tabloïd, la communication commune de la MONUSCO et du gouvernement congolais laisse transparaître cette nécessité d’intensifier à la fois la communication transparente concernant les forces sur le terrain, mais aussi sur les résultats, les faiblesses et comment les remédier que ce soit du côté des Nations unies ou de la RDC.

« Bintou Keita : Créer des conditions nécessaires à un départ des Casques bleus de la RDC est notre objectif principal », titre Forum des As. Selon le quotidien qui reprend certains propos de Bintoiu Keita, personne ne peut se satisfaire de la présence continue des militaires étrangers sur le sol congolais même si elle demeure vitale.

« J’entends souvent que la MONUSCO travaille à justifier sa présence sur le sol congolais. Rien n’est plus faux. Personne, certainement pas moi ni votre Gouvernement, ne peut se satisfaire de la présence continue des militaires étrangers sur le sol congolais même si elle continue d’être nécessaire au-delà de la dépendance de la RDC à l’aide humanitaire et internationale », a-telle fait savoir, dans cet extrait sélectionné par le journal.

Enfin, note Eco News, la cheffe de la MONUSCO recommande l’amour entre Congolais, car ils restent maîtres de leur destin.

La patronne de la MONUSCO croit, comme d’autres avant elle, que le retour de la paix dans la partie orientale de la RDC est avant toute une affaire des Congolais, conclut le tabloïd.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner