Kinshasa : la SCPT demande au gouvernement de proroger de 3 ans la redevance logistique terrestre

L’intersyndical de la Société Congolaise des Ports et Transports  (SCPT), ex-Onatra demande au gouvernement de proroger pour trois ans, la redevance logistique terrestre, qui expire en ce début d’année 2022. Dans une déclaration faite à la presse lundi 3 janvier à Kinshasa, le président L’intersyndical de l’ex-Onatra a noté que c’est grâce à cette redevance que la SCTP, de même que la Société nationale des Chemins de fer( SNCC) tiennent face aux multiples charges de fonctionnement.

La redevance logistique terrestre est une taxe perçue par la SNCC et la SCPT est payée par les transporteurs sur toutes les marchandises qui sont transportées dans les trains. Elle avait été instituée pour trois ans, et expire en ce premier trimestre. Selon ces deux entreprises, cette redevance fait vivre actuellement les deux sociétés précitées. Le syndicat craint que si elle n'est pas prorogée, il y a risque de fermer.

Selon Armand Osase, pour booster ces entreprises, il recommande au gouvernement d’orienter cette redevance dans l’achat des nouveaux trains en vue de relancer les transports ferroviaires dans la ville de Kinshasa et sur l’axe Kinshasa- Matadi. 

« Cette redevance va permettre à la société de faire face aux charges techniques, cad au niveau des chemins de fer et des ports, et la subvention des équipements. Aujourd’hui si cette entreprise a tenu, c’est grâce à cette redevance, qui aide aussi la Societe nationale des chemins de fer (SNCC). Et là nous demandons l’implication personnelle du Chef de l’Etat, et nous espérons qu’une prorogation de trois ans sera prise pour permettre à la SCTP de faire face aux charges techniques. Je vous donne l’exemple, pour réhabiliter les chemins de fer, l’achat de wagon, et des trains, c’est grâce à cette redevance », a expliqué le président de l'intersyndical. 

Armand Osase affirme que cette redevance permet à l'entreprise de résoudre plusieurs problèmes :

« Au niveau de Kinshasa nous avons des sérieux problèmes de transport qui peuvent être résolus, avec l’achat d’autres trains grâce à cette redevance. C’est la même chose à la SNCC, et sur le plan économique, ça donne des fruits au pays, parce que lorsque le chemin de fer est en marche, c’est le pays qui gagne. Nous transportons des tonnes et des tonnes des marchandises, ce qui fait que sur le plan de rentabilité, c’est le pays qui gagne, et aussi c’est pour l’honneur du pays. »

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner