Nord-Kivu : la mesure interdisant les motos de circuler au-delà de 19 heures maintenue « jusqu’à nouvel ordre »

La mesure interdisant les motos de circuler au-delà de 19 heures est maintenue dans la ville de Goma au Nord-Kivu. Les autorités de la province ont apporté cette précision, jeudi 6 janvier, pour démentir les rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, qui indiquent que le maire de Goma a suspendu cette décision et que les motos pouvaient circuler au-delà de 19 heures. 

Cependant, l’autorité provinciale a promis aux motards que leur requête de voir leurs engins circuler au-delà de 19 heures sera étudiée en conseil de sécurité, pour voir si on pourrait revenir sur cette décision. 

En effet, jeudi 6 janvier matin lors du lancement de recyclage des engins roulant sur les routes de la ville de Goma et dans la province du Nord-Kivu en général, le gouverneur de province, général Constant Ndima Kongba, a appelé les motards à être les véritables agents de sécurité, en dénonçant tout cas suspect des personnes qui sèment l’insécurité à Goma. 

De leur côté, les taximen-motos présents à la cérémonie ont demandé à l’autorité provinciale de revoir la décision suspendant leur circulation à partir de 19h00, et aux heures tardives de la nuit.  

Répondant à cette requête, le gouverneur a affirmé :

« Je ne suis pas un dictateur. En tant que militaire, bien que gouverneur de province, je vais vous demander de faire ce que nous vous demandons. De notre côté, on fera aussi ce que vous nous demandez. » 

Il a promis d’étudier la question en conseil de sécurité, et a demandé aux taximen-motos de se renseigner sur les personnes qui usurpent leurs qualités pour créer l’insécurité au sein de la population. 

Pour le maire de Goma, commissaire supérieur François Kabeya Makossa, les conducteurs de motos doivent bien tenir compte du Code de la route pour limiter les cas d’accidents de circulation, devenus récurrents dans la ville. 

Il les a aussi appelés à dénoncer les cas d’insécurité, tueries et assassinats ciblés, devenus monnaie courante à Goma. 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner