Absence de la RDC à la CAN : « Dieu a été correct, nous avons récolté ce que nous avons semé », affirme Guillaume Ilunga

La Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2021 débute dimanche 9 janvier 2022 au Cameroun. La cérémonie d’ouverture a eu lieu avec notamment le discours du président de la CAF, le Sud-Africain Patrice Motsepe, et la déclaration officielle du président du Cameroun, Paul Biya. Sur le terrain, le premier match oppose le pays organisateur, le Cameroun au Burkina Faso.

Pour Guillaume Ilunga, entraineur et instructeur FIFA-CAF, c’est la grande fête du football africain.

« Nous devons suivre cette compétition avec beaucoup d’attention et le vrai niveau du football africain sera respecté », déclare Guillaume Ilunga.

La CAN se joue sans la République démocratique du Congo qui n’a pas pu se qualifier à la phase finale. Le technicien congolais parle d’une déception de ne pas voir la grande nation congolaise à cette 33e édition.

« C’est une désolation. Nous avons récolté ce qu’on a semé : l’improvisation, le désordre et le clientélisme. Dieu a été correct. C’est une façon de nous remettre en cause », estime Guillaume Ilunga.

Il parle aussi des difficultés rencontrées pour l’organisation de cette CAN, et la réussite de cette fête africaine. 

Guillaume Ilunga s’entretient avec Caniche Mukongo.

Son

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner