Procès Rossy Mukendi : la peine à perpétuité contre le commissaire supérieur adjoint Carine Lokeso

Le commissaire supérieur adjoint, Carine Lokeso est condamnée à la prison perpétuité. Le verdict de la Cour militaire de Kinshasa/Matete a été rendu lundi 10 janvier 2022, en chambre foraine à la prison militaire de Ndolo, dans le procès sur le meurtre de l’activiste des droits de l’homme Rossy Mukendi. La Cour militaire la reconnait coupable de meurtre de Rossy Mukendi.

Elle est également condamnée à 10 ans de servitude pénale pour « violation des consignes », pour avoir détenu sur elle une arme avec minutions létales, alors que c’était interdit, selon la Cour. Pour cette infraction, elle écope de 10 ans de servitude pénale. 

Coupable aussi de meurtre pour avoir ordonné à tirer, Carine Lokeso est également destituée au sein de la Police nationale congolaise (PNC).

C’est la plus forte sanction pénale infligée par la Cour à l’encontre des policiers Carine Lokeso, ex-commissaire supérieur, et ex-brigadier Tokis Koumbo. Franco Bivuala également a été condamné par contumace.Tokis Koumbo et Franco Bivuala ont été reconnus coupables de meurtre également. Mais Tokis a été acquitté de l’infraction de violation de consigne.

En matière civile, ils sont tous condamnés en solidarité avec la République à indemniser la famille biologique de Rossy Mukendi et le mouvement citoyen ‘’Debout Congo’’ de 105 000 USD.

Un motif de soulagement pour la famille de Rossy Mukendi, d’après son frère Arsène Tshimanga :

« Aujourd’hui dans la joie parce qu’enfin, la famille, les Congolais et le monde entier peuvent faire le deuil, pace que les meurtriers de Rossy Mukendi sont connus. »

Mais il se dit non satisfait du taux de réparation parce que « le préjudice subi par la famille ne peut être quantifié. »

Me Claude Kaniekete, avocats des parties civiles se dit satisfait :

« Je suis totalement satisfait. Nous allons veiller sur ça. Lorsque les prévenus sont condamnés à perpétuité avec 10 ans de sureté, ils ne pourront plus bénéficier de grâce ou de liberté conditionnelle. »

En revanche, dans le camp des condamnés, on pleure avec promesse de faire appel, d’après l’avocat de Carine.

C’est la fin d’une longue procédure judiciaire ayant duré 3 ans. C’est au cours d’une manifestation pacifique organisée par le Comité laïc catholique le 25 février 2018 que Rossy Mukendi, activiste du mouvement citoyen ‘’Debout Congo’’ a été fauché par balle réelle devant la paroisse Saint Benoit de Lemba à Kinshasa.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner