RDC : un syndicat des enseignants salue la suppression de l’IPR sur leurs salaires

La Force syndicale nationale (FOSYNAT) salue la décision du ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba, de supprimer la perception de l’impôt professionnel sur le revenu (IPR) sur le salaire des enseignants. Ce syndicat l’a fait savoir mardi 11 janvier à Kinshasa dans une déclaration à Radio Okapi.

Le rapporteur de la FOSYNAT, Melies Ndelo estime que cette décision va beaucoup soulager les enseignants.

« Partant du principe des droits et des devoirs, il est de droit pour l’Etat congolais d’appliquer l’IPR car l’Etat ne vit que des taxes, impôts, redevances et prêts. Mais nous devons aussi nous poser la question : l’Etat avant d’appliquer ce droit a-t-il accompli ses devoirs à l’endroit des enseignants ? non », explique Melies Ndelo.

Il indique que dans la mesure où l’Etat ne peut pas appliquer ses devoirs, il ne peut pas exiger des droits sur le dos des enseignants.

« La retenue de l’IPR avait des effets néfastes dans le quotidien des enseignants. C’est pourquoi la FOSYNAT remercie le ministre de l’EPST pour cette initiative de stopper la retenue sur le salaire des enseignants », a déclaré Melies Ndelo.

L’Impôt professionnel sur le revenu (IPR) a été supprimé pour tous les enseignants du sous-secteur de l'EPST. L’annonce a été faite lundi 10 janvier par le ministre Tony Mwaba Kazadi sur le compte twitter de son ministère.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner