Beni : le CEPADHO salue l’implantation du programme DDRC-S

 

 

Le Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (CEPADHO) a salué mardi 11 janvier l’implantation à Beni du programme de Démobilisation, désarmement, relèvement communautaire et stabilisation (DDRC-S). Cependant, son coordonnateur, Omar Kavota, estime que plusieurs défis restent à relever pour la réussite de ce programme. Pour lui, il faudra notamment des moyens nécessaires pour la sensibilisation des groupes armés et des communautés afin qu’ils adhèrent à ce processus.  

« Le premier défi, c'est le contexte lui-même. Nous pensons que DDRC-S ne peut réussir que là où l'armée est efficace dans ses opérations de traque contre les groupes armés et les mouvements terroristes. L'adhésion à ce programme dépend de la puissance de feu contre les réfractaires à ce processus où les autres groupes qui écument la région », a expliqué Omar Kavota.  

L’autre défi se rapporte aux moyens mis en place, « parce que si la République ne consent pas d'énormes moyens pour la sensibilisation des communautés ou des groupes armés et pour la prise en charge des (combattants qui se seraient) rendus et leur réinsertion réussie, le programme pourra connaître un échec. »  

Le coordonnateur du CEPADHO a enfin cité « les complicités et manipulation politiciennes. Il faut que nous puissions considérer cela comme un défi aux côtés de la mobilisation des moyens par les partenaires techniques et financiers. »

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner