RDC : les opérateurs économiques violent « unilatéralement » les prix du poisson, dénonce le ministre Kalumba

Les opérateurs économiques violent « unilatéralement » la structure normale des prix et présentent des déclarations avec des valeurs minorées de leurs marchandises au dédouanement. Le ministre de l’Economie, Jean-Marie Kalumba l’a dénoncé mercredi 12 janvier après la réunion de conjoncture économique présidée par le Premier ministre Sama Lukonde.

« Les opérateurs économiques changent la structure de prix d'une manière unilatérale et ils sont à 39 éléments. C'est à dire qu'en dehors de minorer la valeur CIF qui a de l'impact sur le Trésor public, ils ajoutent les éléments non incorporables dans la structure de prix qui touchent également le pouvoir d'achat de la population. Donc, l'État perd et les consommateurs sont en train d'être volés », déplore le ministre Kalumba.

Toutefois, il indique que la RDC dispose d’un stock suffisant de poisson chinchard pour servir sa population.

« Nous avons le stock. Nous devons respecter la chaîne de distribution, importateurs, distributeurs et détaillants. Lorsque nous parlons de la structure des prix concertée, il y a deux étapes entre nous gouvernement, les opérateurs économiques et la FEC », a rappelé Jean-Marie Kalumba.

Des militants se réclamant de l'UDPS/Matadi (Kongo-Congo) dénoncaient, le 6 janvier dernier, les modalités et les prix auxquels se vendent les chinchards importés par le gouvernement congolais de la Namibie. Calicots et drapeau du parti en mains, ces derniers parmi lesquels, le président sectionnaire de l’UDPS/Matadi. Ils avaient manifesté devant la chambre froide Ledya. Celle-ci est le seul point de vente de ce produit au Kongo-Central.

D'après les manifestants, l'écart de prix entre ces chinchards et ceux vendus chez les opérateurs économiques n'est que de 4000 francs congolais (2 USD). Ce montant, selon eux, ne correspond pas à la promesse que le chef de l'état a faite à la population par rapport à l’amélioration du social. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner