Carence en produits pétroliers au Maniema: une délégation du ministère des Hydrocarbures propose des solutions de ravitaillement

Une délégation du ministère des Hydrocarbures est dépêchée au Maniema  pour trouver une solution urgente aux problèmes de ravitaillement en produits pétroliers. Cette province fait face à une hausse vertigineuse des prix des produits pétroliers.

Frank Lasiri Kitenge Ramazani, conseiller administratif, bonne gouvernance et sécurité du ministère des Hydrocarbures et chef de délégation, arrivé à Kindu depuis vendredi 14 janvier, affirme qu’il veut comprendre les causes de cette hausse afin de trouver des solutions. 

« De Kinshasa nous avons appris une hausse vertigineuse des prix des produits pétroliers à Kindu. C’est ce qui  a motivé l’attention du ministre des Hydrocarbures Didier Budimbu. Les produits pétroliers ont un grand intérêt stratégique notamment sur la sécurité aussi du territoire et sur l'économie de la RDC et de la province en particulier. Alors, face à tous ces remous, il a tenu à envoyer une délégation de haut niveau sur place afin de décrire les causes de cette hausse vertigineuse et de la conjurer afin d'en trouver une solution définitive et durable pour la population du Maniema », a expliqué Frank Lasiri Kitenge.

Il fait remarquer que la solution à cette crise sera trouvée avec les opérateurs économiques du Maniema :

« On va essayer de trouver une solution urgente aux problèmes de ravitaillement en produits pétroliers de la province du Maniema. Nous allons faire des descentes sur terrain, rencontrer les opérateurs économiques, les écouter, les entendre sur les difficultés qu'ils éprouvent pour importer ou faire transporter les produits pétroliers sur place et voir dans quelle mesure si dans la chaîne d'approvisionnement tout est réglé et aussi voir dans quelle mesure les prix peuvent baisser pour que la population ne soit pas trop inquiétée ».

Le prix du carburant a augmenté depuis le 6 janvier 2022 à Kindu dans le Maniema, occasionnant une carence de cette denrée dans la ville. Un litre d’essence qui se vendait à 3000 francs congolais (1,5 USD) il y a peu s'achète actuellement à 5000 francs (2,5 USD) à la pompe et 5500 francs chez les revendeurs.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner