RDC : le territoire, plaque tournante de la réussite du projet de développement à la base

Le projet de développement à la base de 145 territoires, lancé le 9 octobre 2021 à Kenge, chef-lieu de la province de Kwango, vise à doter les 145 territoires de la RDC, de certaines infrastructures nécessaires pour le développement des territoires. 

Le territoire est un échelon d'impulsion, de coordination, d'appui conseil et d'inspection de l'action de l'Etat et de la Province. 

 La loi organique N°10/011 du 18 mai 2010 portant fixation des subdivisions territoriales à l'intérieur des provinces et définit le territoire comme une « entité territoriale déconcentrée dépourvues de la personnalité juridique ». 

 Le territoire est une « circonscription administrative déconcentrée », ou l’autorité administrative représente l’Etat congolais. Le territoire est dépourvu de la personnalité juridique.  Selon la loi organique, cette entité est dirigée par un administrateur de territoire, assisté par deux administrateurs de territoire assistants, tous nommés et relevés de leurs fonctions par le Président de la République sur proposition du ministre ayant les affaires intérieures dans ses attributions. Ils sont affectés par arrêté du ministre de tutelle sur proposition du gouverneur de province qui le gère au quotidien. 

Les attributions d’un administrateur du territoire  

Dans ses attributions, l’administrateur de territoire doit veiller à « l’exécution des lois et règlements provinciaux, ainsi que le maintien de l’ordre public ». Il veille aussi sur la « politique du gouvernement en matière des finances et de budget, ainsi qu’à la planification et aux projets ». Les soins de santé primaire, l’éducation, l’agriculture, la promotion et de la protection de l’environnement, l’entretien des réseaux routiers d’intérêt national et local, l’exécution des programmes économiques et sociaux de l’Etat sont aussi dans ses prérogatives. 

Mais, depuis près de 3 ans, certains administrateurs de territoire et leurs assistants sont privés de salaire, ainsi que des frais de fonctionnement, d’après plusieurs sources. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner