Sud-Kivu : pas de test COVID-19 depuis deux jours à la suite de l’arrêt de travail à l’INRB/Bukavu

Les agents du centre de dépistage à la COVID-19 de l’Institut nationale de recherche biomédicale (INRB) de Bukavu au Sud-Kivu observent un arrêt de travail depuis lundi 24 janvier. Ils dénoncent la réhabilitation, par le gouverneur intérimaire, de l’ancien chef de Division provinciale de la Santé (DPS), suspendu pour des faits de détournement des fonds. 

L’arrêt de travail de ces agents pénalise surtout les voyageurs en partance pour Bukavu, parce que le test PCR de la COVID-19 ne sont plus organisés. 

Les agents de la DPS disent observer cet arrêt de travail jusqu’à ce que le gouverneur intérimaire revienne sur sa décision. 

« Le dossier de ce chef de division était déjà clôturé, il y a plus de 3 ans. Il a été mis à la disposition du secrétariat général à la Santé, pour lui chercher un autre travail », explique Dr Lambert Kabambi, cadre à la DPS. 

En réaction, le conseiller juridique du gouverneur intérimaire, Me Gaspard Biringanine, affirme que ce dernier n’a fait que régulariser la situation de l’ancien chef de la DPS incriminé :

« Le Dr Pépin [chef de division provinciale de la Santé] avait été suspendu depuis le 24 mai 2019 par le ministre provincial de la Santé. Le secrétaire général au ministère de la Santé avait demandé au gouverneur de province de replacer immédiatement le Dr Pépin dans ses fonctions. Le gouverneur avait levé la suspension, depuis le 21 janvier 2020. Maintenant, il va le remettre entre les mains du ministre de la Santé. » 

Il appartient désormais au ministère de la santé de départager les deux parties. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner