Lubumbashi : la police des mines saisie une tonne de cathodes de cuivre

Près d’une tonne de feuilles de cathodes de cuivre interceptées la semaine dernière trainent encore dans les installations de la police des mines à Lubumbashi. Jusqu’à ce mercredi 9 février, le lieu de provenance et son propriétaire ne sont toujours pas connus. La police des mines poursuit les enquêtes et met en garde ceux qui se permettent de saboter l’économie nationale par des vols et autres sorties frauduleuses des minerais.

D’après la police des mines, le véhicule qui transportait ces minerais venait de la route Likasi. Les services de sécurité ayant constaté que le véhicule transportait des choses lourdes ont voulu en savoir plus. Ils ont demandé au chauffeur de s’arrêter, mais ce dernier n’a pas obtempéré. Il a préféré rouler vite en prenant des chemins détournés. 

« Se voyant filer, lui et une autre personne qui était à bord ont abandonné le véhicule au quartier Hewa Bora dans la commune Annexe avant de disparaître dans la nature», indique la police.

Arrivés sur place, ces services de sécurité ont constaté que ce véhicule de marque Regus transportait environ une tonne de feuilles de cathodes de cuivre. Le véhicule a été ramené depuis lors dans les installations de la police des mines et personne n’est passée pour réclamer ces minerais déjà traités. 
Au passage de Radio Okapi à la police des mines, elle y avait rencontré quelques sujets Chinois venus voir si ces feuilles de cathodes sont sorties de leurs usines. Après vérification, il n’en était rien.

A cette occasion, la police des mines demande de toujours respecter la procédure dans l’exploitation et l’exportation des minerais tout en évitant de se livrer au sabotage de l’économie nationale par des sorties frauduleuses et autres vols des minerais appartenant à des entreprises minières. 

 
Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner